Le CPV par Sabrya Hamidi

Le Centre Protestant de Vacances fête ses cinquante ans cette année !
Depuis 1966, ce centre s'active à la création d'accueil à la journée ou de camps pour les enfants et jeunes de 4 à 18 ans, afin de leur apporter un itinéraire socio-éducatif, ludique et leur permettre de s'épanouir dans un cadre sécurisé, supervisés par des moniteurs bénévoles formés.
Cette association, étant le plus gros organisme genevois d'organisation de vacances, se veut aujourd'hui laïque et accueille les enfants sans distinction d'origine, de croyance ou de genre.

Si le CPV fonctionne structurellement plus ou moins comme une agence de voyage, avec notamment une inscription en ligne (camps.ch), et le paiement d'une prestation, il n'en demeure pas moins que c'est avant tout une association à but non lucratif éminemment sociale.
Le dessein des animateurs et le mot d'ordre général de l'association restent la volonté d'offrir des séjours au plus grand nombre, grâce notamment à des aides financières comme le fonds Mimosa qui permettent aux familles défavorisées d'assumer une partie des frais.
Selon eux, ce qui semble primordial c'est la floraison d'échanges entre les enfants, l'euphorie et l'exaltation de leur imaginaire comme base ou tout simplement le plaisir, pour construire les activités.
Le CPV crée sans cesse de nouveaux camps et reconduit ceux qui fonctionnent bien.
Huit thématiques sont proposées : nature, équitation, sport, multi-activités, voyages itinérants, scientifique, animaux et artistique.
Hormis les accueils à la journée pour les 4-10 ans et les camps traditionnels (12 - 20 participants), deux types de séjours s'offrent encore aux familles : les mini-camps où, après deux jours d'accueil à la journée, les enfants dorment deux nuits hors du domicile.
L'objectif est d'une part une acclimatation des enfants à dormir hors du domicile familial et, d'autre part, permettre aux parents de lâcher prise et avoir du temps pour eux.
Il existe également les colonies de vacances qui permettent aux fratries de partir ensembles. Ainsi des groupes de quarante jeunes sont emmenés par exemple en Ardèche ou en Suisse pour participer à de multiples activités ludiques et sportives ou encore de vivre des jeux de rôle grandeur nature.
Le camp « Imagine » laisse libre court à la propre production des jeux et de déguisement, misant sur la spontanéité et l'imagination des adolescents.

Les nombreux camps organisés notamment l'hiver prochain pour un séjour de ski, ou à Pâques en Toscane invitent les jeunes à s'introduire dans un univers irradiant, plein de vivacité, suscitant leur curiosité et en les connectant les uns les autres.
Les participants sont dans l'échange et cela leur permet de se rendre compte d'une véritable réciprocité dès lors que l'on s'investit dans un groupe.

En outre, les moniteurs sont véritablement à la recherche d'un but éducatif, pour exemple, chaque enfant dans le groupe a le droit d'exprimer un avis et d'émettre une règle de conduite pour le groupe.
Le débat est très ouvert, l'importance donnée à chaque individualité cimente le groupe et la cohésion, primordiale pour le bon déroulement des activités.
Enfin pour avoir un regard chiffré de l'activité du CPV, 125 camps sont organisés par an, soit quelque 11'000 journées-enfant, le tout encadré par 500 bénévoles qui œuvrent pour organiser des accueils à la journée ludiques et variés pour les petits.
Pour les ados, des camps très inventifs existent comme Europe Express - à l'image de Pékin express, #Swiss Road Trip ou Chill@Ticino.
Ces moniteurs sont formés par le CPV et les CEMEA (Centre d'éducation aux méthodes actives d'éducation).
On peut saluer l'initiative de ces nombreux bénévoles ainsi que des professionnels du CPV qui soutiennent ces actions dont la mission est d'ouvrir aux enfants de nouveaux horizons basé sur le partage et la confiance mutuelle.

Le CPV est aussi membre de la Charte de qualité des organismes de vacances délivrant un label de qualité qui contraint à toujours respecter des normes d'hygiène, de sécurité physiques et affectives, et d'encadrement très strictes.