Music Together par Sabrya Hamidi

             En visionnant la vidéo de Music together sur MusicTogether.com où les familles dévoilent leur avis sur la philosophie de Music Together on a l'impression que la musique est vécue comme un moyen d'expression qui rassemble une communauté très variée de personnes.
Il y a de la place pour tout le monde, que la musique suscite chez vous timidité, exaltation, rêverie ou qu'elle vous mette en liesse.
Surtout, on devine que c'est un lien social très fort que Music Together tente de créer entre les enfants sans une once de compétition artistique et du reste, c'est davantage la valorisation du groupe et de chaque participant qui est requise.
On perçoit d'autant plus l'énergie développée au sein même de la cellule intime parents-enfants.
Oui car, comme nous le signifie Robin, la méthode de Music Together est basée sur un « mode participatif aux cours ». Qu'est-ce que cela veut dire ?

Selon Robin, le directeur, « prendre du plaisir, tous ensemble » est le mot d'ordre.
Autrement dit, c'est un espace de liberté où il est question de confiance, d'apprentissage et cela aide beaucoup à intensifier les canaux de communications entre parents et enfants.
Les enfants intègrent par mimétisme et les parents saisissent peu à peu que la patience est essentielle à l'épanouissement de l'enfant.

Typiquement, un cours suivant la méthode Music Together est très ritualisé avec l'entrée et la sortie du monde musical en se saluant en cercle. L'idée du cercle est très importante,
Robin ne souhaite pas donner un cours à une classe formellement, c'est un programme collectif où on va développer les sens, on entonne la séance avec une chanson avec les doigts, puis on laisse cours à l'altérité parents-enfants.

Ce qui est enchanteur dans cette manière de faire est que chaque personne est partie prenante, l'enfant, les parents, l'enseignant, aucune hiérarchie des savoirs ni des individus, on a tous quelque chose à amener qui occasionne un mélange d'émotions, inspire les autres, éveille les sens.
Tout est basé sur la spontanéité, le naturel et les capacités de chacun. Dans le cercle, il y a une dimension d'énergie qui circule.
Parfois les parents ne veulent pas se mettre en scène mais décident de rester pour aller plus loin dans leur curiosité et laisser une chance au programme, au final ce sont ceux qui seront le plus démonstratifs pendant les cours.
Il y a même dans une certaine mesure un effet thérapeutique pour les parents.
On finit tous par communiquer notre entrain, la jovialité est contagieuse !

Plus précisément, leur méthode est basée sur un cycle avec des trimestres où l'enseigne procrure des CD et livres de chansons à réutiliser à la maison, ces supports sont là afin de poursuivre l'apprentissage à n'importe quel moment.
Ainsi reprendre le côté ludique dans une sphère plus intimiste avec l'enfant et pourquoi pas grands parents, amis, cousins, démontre qu'on peut tous rejoindre le cercle de l'épanouissement personnel et l'interconnexion bercée par la musique!

Ce que les parents doivent savoir...
Robin souhaitait mêler la musique avec ses études de psychologie. Il décide il y a huit ans de se saisir des didactiques du programme Music Together développé à Princeton et de l'initier à Genève.
Il insiste sur le fait que chaque cours a un sens derrière, que des recherches académiques existent pour développer des programmes types dans des laboratoires, pour exemple le "primary instrument body ».
Alors lorsqu'on est séduit, on peut s'inscrire et pour les charmants membres du fan club Kim et Teo Robin enlèvera entre 10 et 20% du prix des frais d'inscription, soit une cinquantaine de francs pour le premier trimestre.
Il n'y a pas de niveau donc on peut s'inscrire à n'importe quel moment de l'année ! ?