ecole des parents par Sarah Pernet

Saviez-vous que même les adultes ont la possibilité d'aller à l'école dans le but d'apprendre à apprendre, ou d'apprendre à se faire comprendre ?

L'école des parents est une association financée par le DIP et la Ville de Genève qui propose un soutien à la parentalité.
En fait, c'est un lieu pour les petits et grands soucis des parents où chacun est libre de venir chercher de l'aide et des conseils. C'est en 1950 que ce concept a émergé.

Aujourd'hui, une équipe de plus de 13 professionnels (essentiellement des thérapeutes familiaux, des psychologues spécialistes de la parentalité et des psychomotriciens) se tient à la disposition des parents et travaille selon les expériences rapportées par chaque famille.
Il s'agit donc bien d'une action au cas par cas, car chacun repart avec des outils et des pistes qui lui sont propres pour tenter d'améliorer sa vie de famille.
Cette association est dans la prévention, c'est ce qui fait sa force !

Dans cette « école », nous pouvons trouver deux catégories d'activités.

La première est plutôt basée sur l'aide aux parents. Il y a des questions que tout le monde se pose, mais que l'on ne peut poser qu'à des spécialistes en la matière.
C'est pourquoi une permanence téléphonique pour partager un souci ou poser une question concernant votre famille a été mise en place du lundi au jeudi de 10h00 à 12h00, et ce sous garantie de l'anonymat.
Parallèlement, des cafés ou ateliers parents sont mis en place et offrent la possibilité de partager votre expérience avec d'autres personnes dans la même situation que vous.
Enfin, il est possible de bénéficier de consultations individuelles, payantes, avec un psychologue.

La seconde catégorie d'activités a pour objectif de renforcer les liens entre les parents et leurs enfants à travers divers cours (gymnastique, massages, musique, cirque...).
Il y a également des demi-journées d'accueil pour parents et enfants, gratuites, ludiques et ouvertes à tous, dans les locaux de la Jonction et à la salle « Le 99 » aux Charmilles.

Certaines prestations sont gratuites et d'autres payantes, mais il faut savoir qu'un fond de solidarité existe pour les personnes en difficulté financière.

Ce concept, unique à Genève, remporte un grand succès auprès des familles, car ce n'est pas une entreprise commerciale, mais bien une association à but socioéducatif.